La mise à la retraite


Si aucun accident de parcours (maladie ou accident) n’est venu interrompre l’activité du chien-guide, la mise à retraite intervient. Cette dernière peut être décidée précocement suite à une santé précaire ou un travail intense.

C’est une étape charnière difficile pour la personne en situation de handicap qui sait que son compagnon va bientôt devoir stopper sa « carrière de guide ».



La mise à la retraite est une décision collégiale prise par :


-> le vétérinaire référent de l’école,
-> le vétérinaire et du chien,
-> le déficient visuel,
-> et l’équipe éducative.




Lorsque la décision de mise à la retraite est prononcée, l’école adresse au déficient visuel une attestation de fin d’activité à signer en sachant qu’un double sera à retourner obligatoirement à l’école.

Cette situation implique une déclaration de changement de propriétaire auprès de la Société Centrale Canine.

En effet, dès l’achat jusqu’à l’âge de la mise en retraite, le chien « appartient » à l’école qui, par ailleurs, se réserve un droit de regard sur l’animal.

Très souvent, le déficient visuel qui reste prioritaire pour l’adoption décide de garder le chien comme animal de compagnie afin de lui laisser la possibilité de finir ses vieux jours sereinement chez son maître.

Lorsque le déficient visuel ne peut le garder par manque de disponibilité (activité professionnelle ou pour des difficultés d’accès : escaliers etc…).

L’équipe d’éducateurs accompagne le placement vers des proches de la personne en situation de handicap pour maintenir au maximum des contacts privilégiés avec son chien. Si aucune solution n’est possible auprès de la personne, l’école se charge de faire adopter le chien par des familles demandeuses et généreuses qui rassembleront toutes les conditions d’accueil pour que le chien soit enfin paisible.

Suite à la mise à la retraite, en accord avec la personne déficiente visuelle, il faut envisager le remplacement du chien-guide. Les personnes ayant déjà eu un chien-guide sont prioritaires pour le remplacement. Une période de deuil est parfois nécessaire.

Le déficient visuel devra remplir un nouveau dossier de demande et de nouveaux paramètres vont êtres prises en compte. Le personnel connaissant les difficultés pour un déficient visuel de remplacer son compagnon, mettra tout son dévouement et sa compétence à son service pour faciliter le renouvellement du chien-guide.